retour page précédente

DIMANCHE 28 JUILLET 2002

Jean-Michel Leviol : "Il fallait passer 2002, l'objectif est atteint"

interview de Jean-Michel Leviol

Le président du Festival de Cornouaille, Jean-Michel Leviol, est apparu calme et détendu pendant les neuf jours de cette 79ème édition. Il faut dire qu'il a plusieurs raisons de se réjouir.

La fréquentation du festival, tout d'abord, qui, même si elle n'est pas exceptionnelle, aura au moins été à la hauteur des espérances : comme l'an passé, 300.000 festivaliers ont profité de l'alléchant programme proposé du 20 au 28 juillet.

Secundo, le public semble avoir confirmé le choix judicieux du Festival de Cornouaille quant aux différents emplacements de spectacle. Rappelons en effet que, depuis l'édition 2001, l'ensemble des activités a été recentré au cœur de la ville, abandonnant notamment l'esplanade François Mittérand, devant le Théâtre de Cornouaille. Trois lieux importants se distinguent donc désormais : la place de la Résistance, les Jardins de l'Evêché, et la place Saint-Corentin.

Sur la question de la programmation, Jean-Michel Leviol se félicite de sa qualité, avec des soirées phares, comme Spirit of Ireland, Denez Prigent ou encore Armens et I Muvrini. Le thème principal du Festival de Cornouaille étant cette année concentré autour des "rencontres en Bretagne".

Enfin, dernier objet de satisfaction, et non des moindres : le fait d'avoir réussi à organiser ce festival en cinq mois au lieu de dix, compte tenu des événements qui ont marqué l'hiver au sein de l'association du festival.

Il fallait passer 2002, l'objectif est atteint. L'édition 2003, année des 80 ans du Festival de Cornouaille, s'annonce donc sous les meilleurs auspices !

Nicolas Gonidec

interview de Jean-Michel Leviol