FIL INFOS - BRÈVES - ACTUS DU FESTIVAL

C'est enfin terminé !
29/07/2003 à 19h50

C'est pas trop tôt ! Dès ce matin, l'équipe du web du Festival (enfin le chef de projet et le chef de rédaction !) était à l'oeuvre pour le déménagement du matériel qui a servi à la retransmission de l'ensemble des événements du Festival. Après de nombreux chargements et déchargements, nous voilà revenus dans nos locaux. A peine notre PC rallumé, nous tenions à vous remercier de votre fidélité et aussi dire un grand Merci à l'ensemble de l'équipe du web, qui s'est démenée pendant une semaine. A l'année prochaine !

Oup's ! on est en retard !
28/07/2003 à 07h22

Décidément, ça ne nous réussit pas de dormir, nous les journalistes de l'équipe web du Festival. Un peu fatigués de notre journée de dimanche, nous nous sommes accordés le droit de nous reposer 2 heures, juste après le dernier spectacle. Mais c'était sans compter sur la complicité de notre réveil avec le sommeil, puisque c'est seulement 5 heures plus tard que nous avons ouvert le premier oeil ! Du coup, nos mises en ligne ont pris du retard, que nous allons corriger rapidement.

25.000 personnes au Grand défilé : un record !
27/07/2003 à 19h41

Ce sont pas moins de 25.000 personnes rassemblées dans les rues de Quimper qui ont acclamé les 2.500 participants du Grand Défilé Breton. Ce rendez-vous toujours très attendu du Festival de Cornouaille connaît un succès grandissant, puisque le nombre de spectateurs a augmenté de 15% par rapport à l'année dernière !
Ce défilé a cette année encore permis à de nombreux cercles celtiques et bagadoù de se distinguer. Le prix de Danse du Défilé a été attribué au Cercle de Larmor-Plage. Le prix de Musique du Défilé revient quant à lui au Bagad Cap Caval de Plomeur. Enfin, dans le cadre de l'Abadenn Veur, le cercle de Cesson-Sévigné a remporté le Trophée Gradlon.

Election de la reine de Cornouaille
27/07/2003 à 18h38

La reine de Cornouaille 2003 est Marion Dervout de Riec sur Belon. Les dauphines sont Magali Le Breton de Chateaulin et Marine Gloaguen de Penmarc'h.

Le Sénateur-Maire Alain Gérard réagit
25/07/2003 à 17h39

Reçus en délégation à la Mairie de Quimper, les intermittents viennent de recevoir le soutien d'Alain Gérard, Sénateur-Maire, qui a promis d'écrire à tous les sénateurs pour leur demander de refuser le texte de loi modifiant le régime des intermittents du spectacle.

Manifestation des intermittents
25/07/2003 à 17h11

Certains intermittents du spectacle, à l'appel de la CGT, ont lancé un mouvement de grève aujourd'hui à 14 heures devant le QG du Festival de Cornouaille, la Salle du Chapeau-Rouge. Après un sit-in d'une heure, ils se sont ensuite dirigés vers la place Saint-Corentin, via la rue Kéréon, dérogeant ainsi au parcours prévu initialement et balisé par les forces de l'ordre. A 17 heures, les manifestants ont investi la place Saint-Corentin et le hall de la Mairie, notamment en exhibant les girafes de papier qui doivent servir au spectacle "Tous aux quais" ce soir.

Les responsables du mouvement viennent de prendre la parole sur la scène de la place Saint-Corentin, après avoir interrompu le spectacle de Raymond Le Lann.

La tenue de "Tous aux quais" ce soir demeure à l'heure actuelle très incertaine. Les organisateurs du Festival de Cornouaille enchaînent les réunions et tentent de désamorcer la crise, mais les intermittents de la CGT ont d'ores-et-déjà annoncé le blocage de la soirée.

Nous vous tiendrons informés régulièrement dans ce fil info de l'évolution du mouvement.

Nouvelle nuit blanche...
24/07/2003 à 08h35

Eh oui bien sûr il est revenu... Et tous les papiers de la journée ont été rapidement mis en ligne sur le site. Mais le problème, c'est que nos rédacteurs étaient tellement en forme hier qu'ils ont réalisé 17 reportages dans la journée. Le temps de travailler les photos, de monter les vidéos et les sons, de fignoler les pages, et... le chef de projet et le chef de rédaction ont encore passé une nuit blanche salle du Chapeau-Rouge, devant leurs PC - la seconde depuis le début du festival... les autres étant de toute manière très courtes. Alors, dans quel état serons-nous dimanche ? Si vous voyez deux énergumènes marcher à reculons dans le Grand Défilé Breton, ce sera peut-être nous...!

Et s'il ne revenait pas?
23/07/2003 à 16h03

Force est de constater que la web-rédaction du Festival de Cornouaille a enfin trouvé son rythme de croisière. Depuis lundi, plusieurs difficultés ont toutefois été rencontrées : des papiers qui n'arrivent pas dans les temps pour les mettre en ligne, des vidéos manquantes qu'il faut refaire dans l'urgence, etc. Conséquence de tous ces désagréments : Le web-master responsable et le rédacteur en chef passent leurs nuits entières à la réalisation du site, qui se veut être à la pointe de l'actualité. Pourtant, le web-master s'est accordé un repos toute la journée d'aujourd'hui, laissant l'organisation à son acolyte. Résultat : tout est prêt dans les temps et le suite est régulièrement actualisé. Euh... et si on l'empêchait de revenir ?

accès réservé
23/07/2003 à 15h45

Qui a dit que sur le Festival de Cornouaille le fait d'avoir un badge de quelque nature que ce soit permet de participer à tous les spectacles sans payer? C'est sans compter sur les organisateurs qui viennent de décider d'interdire l'accès à la salle de spectacles de tous les badgés autres que la presse. Et pour le directeur et le président c'est valable aussi ?

Un sourire Président !
23/07/2003 à 15h36

Depuis le début des festivités, l'équipe rédactionnelle du site internet du Festival de Cornouaille réalise aussi un journal interne. Le but de celui-ci est de mettre en avant, tous les jours, une activité sur le festival et l'un des bénévoles. L'occasion aussi de sortir de l'ordinaire, l'important étant de ne pas réaliser un journal concurrent aux autres. Aussi nous nous "lachons" un peu, en montrant le côté délire de la fête : photos insolites, programme revu et corrigé, etc. L'inconvénient, c'est que depuis nous ne pouvons plus croiser le président sans qu'il soit inquiet. Allez Président, plus que quelques jours à tenir et nous viendrons vous dire : "au revoir, au revoir président" !

l'effet Sarkozy
23/07/2003 à 15h22

Depuis le début du festival, les organisateurs sont très inquiets de constater que les ventes de boissons diminuent dans les différents bars. "Nous remarquons que ce sont les alcools qui diminuent" signalait ce matin Jean-Michel Le Viol, le président du Festival de Cornouaille. Réplique immédiate de notre consoeur sans bloc notes : "j'ai réduit ma consommation de bière !" Force est de constater alors que sans un investissement de la presse, le festival a toujours des inquiétudes à avoir !

Tu veux de l'aide ?
23/07/2003 à 12h28

Depuis le début du festival, les conférences de presse se suivent et se ressemblent un peu : présentation de la journée par le directeur, mise en avant des spectacles phares et interview des artistes. Tout roule pourrait-on dire. Tout, sauf quand une de nos consoeurs oublient ses carnet de prise de notes et crayon ! Euh, si tu veux on prend les notes, on fait le papier et tu n'as plus qu'à signer !

Merci le Festival !
22/07/2003 à 11h27

Super le concert de O'Stravaganza ! Bonne programmation du Festival de Cornouaille et bonne réalisation de Hughes de Courson. Pas contre pour ce qui est de la programmation des retours du Pavillon vers le Chapeau Rouge, il va falloir revoir la formule, puisque ce sont les cyber-journalistes du Festival qui ont ramené Hughes de Courson au centre-ville. Euh... le salaire de chauffeur se monte à combien au Festival?

Sympa les copains !
22/07/2003 à 10h23

Merci les collègues de Ouest-France ! Ce matin une information indique dans le quotidien régional que les endroits des spectacles et que la programmation des tchétchènes sont toujours mal indiquées sur le site Internet d'An Tour Tan. Dites donc les copains quand on est journalistes, on vérifie que les autres n'ont pas annoncé l'info avant vous (48 heures avant) et qu'une rubrique ne soit pas créée spécialement pour les infos de dernière minute. Sans rancune les gars !

Figaro ici, Figaro'lala
22/07/2003 à 10h02

S'il en est un qui ne connaît pas les règles du métier dans le domaine du journalisme, c'est bel et bien le représentant du Figaro présent à Quimper pour quelques jours. Visiblement pas absorbé par le spectacle de O'Stravaganza de lundi soir, il n'a rien trouvé de mieux que de gêner ses confrères. Comment ? Uniquement en se positionnant devant les objectifs des photographes et cameramen qui désiraient immortaliser l'événement. Si quelqu'un le croise dans la ville, merci de lui expliquer son métier ou de le remettre dans le train.

Merci Monsieur le Ministre !
22/07/2003 à 07h49

Hier, nous avons eu la désagréable surprise de savoir que le festival off n'aurait aucune autorisation d'ouverture tardive des débits de boissons. Après une étude poussée, il se révèle que c'est après une intervention du Ministre de l'Intérieur en personne que la décision préfectorale a été prise. Merci Monsieur Sarko, mais il en faudra plus que ça aux festivaliers quimpérois pour arrêter de faire la fête !

Pluie aujourd'hui, beau temps demain...
22/07/2003 à 07h40

Au chapitre des anecdotes, il est en deux qui ne sont pas à mettre au rayon des oubliettes. Hier, alors que le téléphone sonnait à plein régime, la standardiste du festival a reçu de l'aide de l'un des cyber journalistes qui passait par là. Mal lui a pris de décrocher coup sur coup. En effet, le premier appel, d'une charmante femme, était pour savoir si demain soir il allait pleuvoir ! "C'est pour me décider de prendre ou non mon imperméable !". A peine remis de ses émotions que c'était une autre personne qui désirait connaître le programme des spectacles au... Chapeau Rouge. Euh... à part le spectacle de cirque qui a lieu toutes les nuits sur la scène, entre 23 heures et 8 heures on voit pas.

Un teknival marin
22/07/2003 à 07h31

Décidément, le festival les collectionne ! Après des russes qui n'arrivent jamais, ce sont les matelots en bordée qui ont failli déclarer forfait. Et en plus indépendamment de leur volonté ! En effet, Jean-Paul Ferrec et Fanch Le Marrec, deux des trois marins en goguette programmés jeudi à l'Espace Evéché, regrettent encore d'être passés par le Centre-Bretagne samedi dernier. Revenant d'une soirée qu'ils animaient, ils ont été arrêtés par la gendarmerie au Faouët et priés de s'expliquer sur la présence d'une sono dans leur coffre ! Il va falloir dire aux gendarmes mobiles de cesser de fumer la moquette et de ne pas confondre des raveurs en quête d'un champs pour un teknival et des matelots à la recherche d'un port pour y animer une soirée entre amis !

Sarko présent à Quimper ?
21/07/2003 à 00h16

On le savait dans la région de Beg-Meil. On avait un doute sur sa présence à Quimper, mais là on en est sûr, l'esprit de Sarkozy plane bel et bien sur le Festival de Cornouaille. Pour preuve la décision de la Préfecture du Finistère de ne donner aucune autorisation administrative pour que la musique du festival off s'arrête après minuit. Si ça continue, il faudra aussi que l'équipe de rédaction du site internet du Festival ralentisse son allure de mise en ligne, sous peine de délit de grande vitesse !

après "qui veux gagner des... Gradlons", le Festival joue "Perdu de vue"
20/07/2003 à 22h52

Au Festival de Cornouaille la décision a été prise de faire des remakes de célèbres émissions télévisées. Après le "festi'loft" au Chapeau Rouge, "Qui veut gagner des Gradlons" hier soir lors de la soirée d'ouverture du Festival, "Avis de recherche" cette après-midi, en attendant l'annonce de l'arrivée des Russes pour le spectacle de la soirée, c'est "perdu de vue" qui a été joué ce soir au Pavillon, en prenant la décision d'annuler le spectacle après des heures de recherche du moindre signe de vie des Russes. Qu'en sera-t-il demain ? Si seulement ce pouvait être la roue de la fortune !

tentative de suicide ratée
20/07/2003 à 21h03

On a frôlé le suicide ce matin à l'accueil de la billetterie. Et avec l'aide de l'ascenseur en plus ! Heureusement Anthony, le Monsieur billet du Festival, était présent et a pu éviter le pire. Mais que s'est-il donc passé ? Profitant d'un moment d'inattention de son maître, Rex (le nom a été changé pour garder l'anonymat !) a attaché sa laisse à l'ascenseur et a laissé la porte se refermer. Du coup, Roger (le nom n'a pas été changé pour ne pas garder l'anonymat !) ayant besoin de descendre du QG du Festival a fait remonter... le chien ! Sans l'intervention d'Anthony, le Festival aurait dû se mettre en deuil ce soir.

le repas de l'intégration
20/07/2003 à 13h46

Qui a dit que le Festival de Cornouaille ne faisait pas dans l'intégration? Pour preuve le repas servi dimanche midi à tous les bénévoles, responsables et groupes de la journée. Au menu : melon, image de la police dans le milieu, qui partageait sa barquette avec un beur(re) ! C'est pas une belle image ça? Et en plus les deux étaient suivis de près par un poulet. Mais comme il était frit, pas la peine de s'inquiéter si le vin servi avec était bu sans modération !

Un nouveau né
20/07/2003 à 11h55

Il est tout beau, tout neuf et encore chaud. Le nouveau journal interne du Festival de Cornouaille vient tout juste de sortir des rotatives que déjà on se l'arrache. Créé et réalisé par l'équipe rédactionnelle du site Internet du Festival, il est écrit pendant la nuit, pour que les bénévoles et responsables puissent le découvrir à l'heure où blanchit la campagne.

La poisse
20/07/2003 à 00h12

Il est des jours où on ferait mieux de rester couché ! C'est en tous les cas ce qu'aurait dû faire l'un de nos collègues preneur de sons et d'images. Cette après-midi, au moment d'accompagner l'un de nos journalistes, il découvre que son appareil numérique ne fonctionne plus. Puis, c'est lors du branchement des connexions pour le direct de ce soir qu'il constate qu'il lui manque un cable pour se brancher sur la table de mixage. Enfin, au moment d'essayer les micros, à quelques minutes de la prise d'antenne, il se rend compte que l'un d'entre eux ne fonctionne pas non plus ! Juste un conseil pour lui, tout laisser sur place, aller se coucher et simplement brancher le micro pour qu'il fonctionne !!

Quimper ou Concarneau ?
20/07/2003 à 00h05

Décidément, on en verra de toutes les couleurs cette année encore, concernant les "perles" du Festival. Si l'an passé on demandait aux permanents de la billetterie d'être les "Monsieur Soleil", cette année on semble leur demander de faire de "l'autodéportation". Samedi dernier, une jeune femme ayant gagné des places pour un spectacle par l'intermédiaire d'un quotidien régional s'est présentée à l'accueil billeterie. Quoi de plus normal? Oui sauf au moment où elle a annoncé qu'elle désirait retirer les billets pour le défilé des "Filets Bleus". Peut être que si elle se présente au Festival Interceltique dans quelques jours pourra-t-elle se voir remettre ses entrées pour le Festival de Vieilles Charrues !

qui veut gagner des Gradlons ??
19/07/2003 à 23h11

On connaissait la version télévisée du jeu, avec le Festival on a connu la version Festival. Mais de quoi parle-t-on? Du jeu "qui veut gagner des... Gradlons?" Ce soir au Pavillon de Penvillers après le "Festi'loft" on a rejoué le remake d'un autre jeu célèbre, mais dans ce jeu là, ils sont près de 300 danseurs à avoir gagner leur ticket pour la grande finale du dimanche 27 juillet...

C'est reparti !!
19/07/2003 à 12h09

Il avait cessé de pleuvoir sur les parebrises des voitures du Festival. Il fleurissait seulement un peu l'an passé à pareille époque. Cette année, il a décidé d'elire domicile derrière nos essuie-glaces dès le premier jour. Qui ? Le célèbre PV qu'on ne présente plus aux automobilistes. Ce matin, alors que nous faisions les derniers déchargements de matériel, les hommes en noir ont sévi. Sans doute cachés derrière le lampadaire positionné face à la salle du Chapeau Rouge, ils ont mis deux minutes, chrono en main, pour apposer leurs petits papiers. Employés communaux, ils sont certainement ceux qui travaillent le plus vite...

Merci Monsieur le Maire !
19/07/2003 à 11h49

La 80ème édition du Festival a commencé sous les meilleurs auspices, après quelques incertitudes. Toujours soucieuse que Quimper soit un pôle attractif pendant l'été, la mairie s'est beaucoup engagée pour que la fête soit toujours aussi belle malgré le déplacement de la Place de la Résistance au Pavillon de Penvillers. Un engagement réaffirmé ce matin avec la présence du Sénateur-Maire Alain Gérard à la salle du Chapeau Rouge, venu s'assurer par lui-même que tout allait bien. Merci Monsieur le Maire !

une réunion improvisée
19/07/2003 à 00h55

La petite fête d'ouverture de la 80ème édition du Festival à peine terminée, les membres du Comité d'Organisation n'en avait pas fini. En effet, c'est à une réunion improvisée que tous étaient conviés... au Molly Malone's, le troquet du coin. Après les paroles d'accueil, ce sont les verres de l'amitié qui on dû couler à flot !!!

L'ensemble russe "ART" remplace "l'ensemble national de Grozny"
10/07/2003 à 16h35

A la suite de l'attentat qui s'est produit à Moscou le dimanche 6 juillet dernier, le gouvernement Russe refuse de laisser sortir du territoire le groupe de l'ensemble national de Grozny. Une solution de remplacement a été rapidement trouvée et c'est l'ensemble "ART" de Vladikavkaz d'Ossetie du Nord-Alénie qui prendra place dans la programmation de cette 80ème édition du Festival de Cornouaille.

A NOTER : BONUS DE PROGRAMMATION!!!
13/06/2003 à 15h41

MANU LANN HUEL et DIDIER SQUIBAN accompagné d'Alain Trévarin seront au Festival en concert en première partie de SOUAD MASSI le Mardi 22 juillet 2003 à 21h30 à l'amphithéâtre de la Résistance!

Nouveaux tarifs de la billetterie le 1er juin 2003
31/05/2003 à 23h15

La billetterie en ligne du Festival de Cornouaille sera fermée durant quelques minutes entre le samedi 31 mai et le dimanche 1er juin 2003, pour mise à jour.

En effet, au 1er juin, les tarifs des billets changent. Mais pas de panique ! Si vous n'avez pas pu réserver vos places en mai, la réduction du mois de juin demeure intéressante !

REDUCTIONS SUR LES GRANDS SPECTACLES

-2 euros au mois de juin *

* sur le prix des spectacles Place de la Résistance désignés par Places assises
+ 3 euros pour une place assise réservée et numérotée sur les spectacles de la Place de la Résistance

A l'occasion de son 80e anniversaire, le Festival de Cornouaille invite gratuitement toute personne née en 1923 au spectacle de son choix (une pièce d'identité sera demandée - réservation obligatoire).

Ouverture de la billetterie en ligne le 2 mai !
27/04/2003 à 20h13

NOUVEAU ! La billetterie en ligne du Festival de Cornouaille, qui vous permettra pour la première fois de réserver et payer vos places directement sur internet, ouvrira le vendredi 2 mai à 14h (12h GMT).

Rendez-vous dans la rubrique BILLETTERIE !!!

AFFICHE DU FESTIVAL DE CORNOUAILLE FAIT SON PRINTEMPS !
14/02/2003 à 16h56

Le 30 avril 2003 aura lieu la manifestation "Le Festival de Cornouaille fait son printemps!", grand Fest-Noz organisé au Pavillon de Penvillers à Quimper (29) avec, à l'affiche, les groupes KARMA et KILHAN, le Bagad du MOULIN VERT, les sonneurs RIOU/HENAFF et les chanteurs LE LANN/TANGUY. Entrée : 6 Euros.

A noter que ce sera également le lancement de la billetterie du 80ème Festival de Cornouaille et qu'à cette occasion, une offre promotionnelle unique de 50% sera proposée sur les billets des concerts de la Place de la Résistance !

Voeux du Festival de Cornouaille : les organisateurs à l'heure de la 80ème édition
21/01/2003 à 15h07

Comme le veut la tradition, le Festival de Cornouaille a présenté ses voeux lors d'une soirée festive, le lundi 20 janvier 2003 salle du Chapeau-Rouge à Quimper. Bénévoles, membres du comité, partenaires, institutionnels... Tous ont répondu à l'invitation.

Jean-Michel Leviol, président du Festival, s'est félicité du bilan positif de l'édition 2002, tant sur le plan du spectacle que sur le plan financier. Un élement capital qui était nécessaire à la bonne marche du Festival de Cornouaille. Cependant, Jean-Michel Leviol ne s'est pas attardé à revenir sur le passé. Car visiblement, tout le monde est déjà à l'heure du 80ème anniversaire, qui restera à coup sûr dans les mémoires.

Placée sous le signe des Rencontres en Bretagne, l'édition 2003 du Festival de Cornouaille débutera par un grand fest-noz au Pavillon de Penvillers, doublé d'un spectacle de danse en collaboration avec la fédération War'l Leur. Finies les animations du premier samedi, qui n'ont remporté que peu de succès depuis deux ans. Le dimanche 20 juillet sera quant à lui placé uniquement sous le signe de la danse, en collaboration avec la fédération Kendalc'h. Autre nouveauté pour le premier week-end : un concert de chant et musique sacrée à la cathédrale.

Comme il l'avait déjà annoncé en novembre dernier, Jean-Michel Leviol a confirmé que le Défilé des Guises repasserait donc le second dimanche, en conclusion du Festival de Cornouaille. "Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, a ironisé Jean-Michel Leviol. La nouvelle recette n'a pas fonctionné comme nous l'aurions souhaité : 4.000 spectateurs en moins depuis deux ans... Le défilé se déroulera donc le 27 juillet." Un défilé qui sera toutefois amélioré. "Nous attendons un nombre de groupes plus important. Et nous apporterons un soin tout particulier à la mise en scène, à commencer par le parcours qui sera légèrement modifié. Les participants partiront du Théâtre de Cornouaille pour arriver au parking de la Glacière."

Au chapitre des nouveautés, la réorganisation de la Place de la Résistance, cour du Festival de Cornouaille. "Les gradins étaient trop proches de la scène. Pour des raisons de sécurité, nous sommes dans l'obligation de revoir la disposition du site. Le public découvrira ainsi le nouveau visage du point central du festival, en cette année charnière."

Enfin, la Nuit des Vieux Quartiers, dont le concept était quelque peu dépassé, fera place à une nouvelle soirée, appelée "Tous aux Quais". Cette fête nocturne se déroulera sur les quais de l'Odet, de la Poste à la rue du Parc, en passant par les nouveaux quais du Steïr. "Il s'agira d'une soirée festive axée sur les arts de la rue. Un véritable spectacle encore jamais vu dans la région".

Alain Gérard, Sénateur-Maire de Quimper, a ensuite pris la parole afin de présenter ses voeux à l'ensemble des organisateurs, et de les féliciter pour le travail accompli. Il a par ailleurs réaffirmé l'engagement de la ville pour "ce festival de renommée internationale".

Après avoir remis la traditionnelle broche à la Reine de Cornouaille 2002, Mari-Anna Sohier, Jean-Michel Leviol a invité tous les participants au buffet offert par le Festival. L'occasion de se rappeler de bons souvenirs et d'évoquer, bien sûr, le mois de juillet prochain...

Une 80ème édition riche en nouveautés
25/11/2002 à 15h47

Vendredi 22 novembre 2002, à l'occasion de la traditionnelle soirée "Beaujolais nouveau" du Festival salle du Chapeau-Rouge à Quimper, Jean-Michel Leviol, le président, a dressé les grandes lignes de cet anniversaire, qui sera fêté comme il se doit. Placée sous le signe des RencontreS en Bretagne, l'édition 2003 du Festival de Cornouaille débutera par un grand fest-noz au Pavillon de Penvillers, doublé d'un spectacle de danse en collaboration avec la fédération War'l Leur. Finies donc les animations du premier samedi, qui n'ont remporté que peu de succès depuis deux ans. Le dimanche 20 juillet sera quant à lui placé uniquement sous le signe de la danse, vraisemblablement en collaboration avec la fédération Kendalc'h. Autre nouveauté pour le premier week-end : un concert de chant et musique sacrée à la cathédrale.

Le Défilé des Guises, figure incontournable, repasse donc le second dimanche, en conclusion du Festival de Cornouaille. "Nous retournons à la formule initiale, a expliqué Jean-Michel Leviol. La nouvelle recette n'a pas fonctionné comme nous l'aurions souhaité : 4.000 spectateurs en moins depuis deux ans... Le défilé se déroulera donc le 27 juillet." Un défilé qui sera toutefois amélioré. "Nous attendons un nombre de groupes plus important. Et nous apporterons un soin tout particulier à la mise en scène, à commencer par le parcours qui sera légèrement modifié. Les participants partiront du Théâtre de Cornouaille pour arriver au parking de la Glacière."

Autre grand chapitre de cette 80ème édition : la Nuit des Vieux Quartiers, dont le concept n'a pas su évoluer, fera place à une nouvelle soirée, appelée "Tous aux Quais!". Cette fête nocturne se déroulera sur les quais de l'Odet, de la Poste à la rue du Parc, en passant par les nouveaux quais du Steïr. "Il s'agira d'une soirée festive axée sur les arts de la rue".

Enfin, Jean-Michel Leviol a reconnu que le Festival de Cornouaille est véritablement devenu une entreprise. "Nous allons très bientôt créer une grande association, un comité de gestion de l'entreprise Festival de Cornouaille, en y incluant les bénévoles, les partenaires économiques et institutionnels, les membres du comité... Ceci implique une modification de nos statuts, qui interviendra vers la mi-février."

En attendant, les salariés et bénévoles du Festival de Cornouaille ouvrent déjà d'arrache-pied pour préparer au mieux le 80ème rendez-vous des cultures du monde entier. Car le Festival reste fidèle à ses racines : ouvrir les scènes quimpéroises aux meilleurs artistes régionaux et internationaux. La programmation 2003 n'est pas encore dévoilée, mais elle ne fera pas exception à la règle...

Source de l'article : An Tour Tan (http://www.antourtan.org)

Le Festival 2003 se prépare...
22/11/2002 à 14h57

Les dates-clés du Festival 2003

Mercredi 30 avril 2003 :
Le Festival de Cornouaille fait son printemps au Pavillon de Penvillers. Lancement officiel de la programmation 2003, ouverture de la billetterie.

80ème Festival de Cornouaille, du 19 au 27 juillet 2003

Samedi 19 juillet 2003 :
Spectacle et grand fest-noz d'ouverture du Festival de Cornouaille au Pavillon de Penvillers.

Vendredi 25 juillet 2003 :
Tous aux Quais ! Nouvelle animation autour des quais de Quimper, remplace la Nuit des Vieux Quartiers.

Samedi 26 juillet 2003 :
Sadorn ar Vugale, le Samedi des Enfants.

Dimanche 27 juillet 2003 :
Le défilé des Guises, la Grande Assemblée des sonneurs et des danseurs de Cornouaille, et le Triomphe des sonneurs.

Suivez régulièrement les mises à jours sur le site internet du festival...

A bientôt !