Un festival au cœur d'une ville et d'une culture

En constante évolution, toujours fidèle à sa devise que "sans hier et sans demain, aujourd’hui ne vaut rien", le festival reste et demeure ce haut lieu de la culture bretonne qui sait allier tradition et modernité, découvertes et créations, partage et convivialité. Le festival est aussi le carrefour de rencontre[S] de l’identité bretonne avec les autres cultures du monde. La Bretagne puise sa force et son authenticité dans les diversités culturelles ! Vitrine de la culture bretonne d’hier et d’aujourd’hui, le festival tient à être une rencontre entre les artistes et le public dans la richesse de leur pluralité ; et tout cela pendant neuf jours au cœur de la ville de Quimper.


Le Festival de Cornouaille, cœur battant de la Bretagne

Chaque année, fin juillet (en 2005 du 16 au 24 juillet), pendant neuf jours, Quimper vit au rythme du Festival de Cornouaille. Expression de la Culture Bretonne dans sa pluralité, le festival est sans doute un des plus anciens et des plus importants de France consacrées aux arts et traditions populaires.

C'est en 1923 que le quimpérois Louis le Bourhis, ardent défenseur de l'identité bretonne, décida de créer la fête des Reines, une manifestation originale qui mettait en valeur la richesse de la culture bretonne à travers les costumes, les danses et la musique ! Cette œuvre fut reprise à l'issue de la seconde guerre mondiale sous le nom de Fêtes de Cornouaille, sœurs aïnées du Festival de Cornouaille né en 1982.

D'une simple fête folklorique à ses débuts, le Festival est aujourd'hui une galerie vivante de la vie culturelle bretonne, proposant près de deux cent spectacles et animations, en faisant appel à des centaines d'artistes, danseurs et musiciens. Ce sont neuf jours de fête au coeur de l'été, dans les rues médiévales de la capitale de la Cornouaille, parmi les sons, les couleurs et les danses de Bretagne et des autres cultures du Monde. Pôle d'attraction estival, le Festival est aussi un puissant moteur de l'économie régionale avec des retombées économiques importantes.

Le Festival, tout au long de ses festivités, s'adresse à tous les publics : des enfants aux adultes, des néophytes aux avertis... Il y en a pour tous dans cette atmosphère de convivialité qui sied si bien, depuis des années, au Festival de Cornouaille : ateliers pour enfants, universités d'été, initiation à la danse bretonne et aux danses d'Europe, concours de sonneurs, stages, concerts-cabaret, théâtre, conférences, fest-noz, expositions, arts de la rue, chorales, vieux métiers, défilés, animations toute la journée, grands spectacles de danses et de musiques, créations (musicales ou théâtrales), grands concerts sous le thème de "Rencontre[S] en Bretagne" avec des artistes internationaux, etc.

Le point d'orgue du Festival de Cornouaille reste le grand défilé du dimanche matin (en 2005 : les 17 et 24 juillet) au cours duquel participent plus de 3.000 danseurs et musiciens de toute la Bretagne : un spectacle unique dans ce décor unique qu'est le cœur du vieux Quimper !


Une animation festive permanente dans la ville ancienne
et le long de l'Odet

À la période où l'affluence touristique est la plus forte de l'année, le Festival de Cornouaille mettra la ville de Quimper en fête, chaque jour du Festival, de 11 heures à 2 heures du matin, sans discontinuer, par des groupes de danses, de musique, de chants, auxquels le public pourra se mêler à loisir. La place Saint-Corentin, face à la cathédrale, sera le lieu d'animations permanentes gratuites du Festival.

Grande nouveauté depuis 2004 : un espace piétonnier gratuit le long de l'Odet pour une animation intitulée "Quai en fêtes !" Tous les jours, de 13h à 22h, des animations seront organisées dans un esprit de déambulation et avec un thème différent chaque jour, comme les arts de la rue, les jeux bretons, les limonaires, etc. Ce nouvel endroit sera également une vitrine culturelle, économique et festive de la Cornouaille, organisé autour de la culture, la gastronomie, l'artisanat, ou encore les nouvelles technologies. Plusieurs formations musicales (bagadoù, pipe-band, bandas de gaïtas, fanfare...) occuperont ce nouvel espace durant toutes les festivités.


Un Festival pour les enfants parce qu'ils sont porteurs des traditions de demain

Les têtes blondes, si nombreuses en Bretagne dans des cercles (musique+danse) et dans les bagadig (musique), défileront le samedi 23 juillet :
- à partir de 14h : le défilé des enfants, danseurs, musiciens en costumes bretons dans le vieux Quimper.
- à 15h : Sadorn Ar Vugale (Le Samedi des Enfants). Les enfants produiront un splendide spectacle de musique et de danses.
À ces jours de fêtes, il faut ajouter que des activités seront cette année encore programmées tout au long de la semaine spécialement pour les enfants, dans le cadre de l'Abadennoù Bugale, à l'école des Pommiers, rue des Réguaires : danses, gouren, calligraphie, arts plastiques, chants, lutte bretonne, jeux bretons, etc.