FIL INFOS - BRÈVES - ACTUS DU FESTIVAL

Comment rompre avec l'ennui au bar place Saint Co'
21/07/2005 à 16h47

Cet après-midi, il y a foule sur la place Saint-Corentin. Curieusement, le bar tourne un peu au ralenti. Alors pour rompre avec l'ennui et s'amuser un peu, Thomas, Anthony et Nicolas ont décidé de saisir Emilie, une séduisante barmaid, et de lui lier les pieds et les mains à l'aide de chaterton, devant les clients ébahis au comptoir. Précisons qu'hier, la pauvre avait déjà eu le droit à la moitié d'une bouteille d'eau dans son décolleté. Actuellement, elle doit sûrement se demander ce qu'il va lui arriver demain! Ah les barmen du festival sont d'incorrigibles petits coquins. Remarque, quand on voit la beauté de la demoiselle, on se dit qu'ils auraient tort de s'en priver!

Petite péripétie journalistique
20/07/2005 à 14h47

Sur le festival, la vie d'un reporter d'An Tour Tan tourne parfois à l'aventure ! Ainsi, aujourd'hui, lors de la conférence sur la bombarde animée par Pascal Rode, il nous a été interdit de poser le pied de notre caméra au musée départemental breton. La raison ? Nous n'en savons rien...
Etant dans un état de fatigue bien avancé, nous avons tout de même pris notre courage à deux mains (c'est la cas de le dire !) malgré une tremblotte naissante. Nous avons en plus réussi a effectuer l'interview, enfin à peu près car la batterie de la caméra nous a lâché. Quand on se dit qu'il reste encore quatre jours, on se demande ce qu'il peut encore nous arriver.
Promis, pour la prochaine conférence, on viendra sans le pied de la caméra ! A moins qu'on ne prenne des patins ?

Info ou intox?
19/07/2005 à 18h04

On entend de tout dans ce festival et même le pire. Ainsi "on" a entendu qu'une proposition aurait été faite à Raymond le Lann, pour défiler dimanche prochain avec Tahiti pour l'Européade. Il serait porteur du costume local : deux noix de coco pour le haut, une feuille de bananier pour le bas... et les mangues tu les mets où Raymond ?
Raymond s'est donné la semaine pour réfléchir. Quand on dit que Raymond est à la pointe... Y'a pas des kilomètres !Reste qu'il risque d'y avoir quelques piques en fin de semaine! Aïe aïe aïe!

"Dolmen" pas en odeur de sainteté!
19/07/2005 à 17h56

Dolmen ne passera pas.... La fameuse saga de l'été n'est pas très apprécié de nos artistes bretons. En effet, Dan ar Bras a indiqué sur un ton critique qu'ici, à Quimper, les dolmen ne saignaient pas !
De son côté, Nolwenn Corbel, interviewée à l'issu de la conférence de presse, nous a indiqué que son futur projet était de réaliser son propre long métrage... Peut-être la suite de Dolmen lui a-t-on demandé ? La belle Nolwenn n'a apparemment pas apprécié la question. "Non, un vrai film avec une vrai histoire"... et toc !
Avis aux parisiens amateurs de légendes,
avec Nolwen et Dan, la Bretagne est bien gardée.

Ca pourrait être dans Voici !
19/07/2005 à 17h27

Infos pour la presse people : Dan Ar Bras serait-il une fée du logis?
Ce matin en conférence de presse, il a déclaré qu'il n'était pas du tout "zen" avant son spectacle de ce soir et que chez lui il cherchait à faire toute la vaisselle et les lessives possible pour passer le temps et chasser le stress. Si tu veux Dan, on cherche toujours des bénévoles au resto du Likès. Quant aux lessives, y'a quelques cercles qui vont se faire un plaisir de t'amener leur coiffes et leur costumes à entretenir.
35 ans de carrière pour finir comme ménagère : y'a pas a dire tout fout le camp, ma bonne dame !

Ce sera pas dans Voici !
18/07/2005 à 15h04

Notre ami "Paul", photographe professionnel pour An Tour Tan, n'a pas flashé pour Rokia Traoré en conférence de presse.
Alors qu'il s'apprêtait a immortaliser la présence de la belle artiste africaine qui faisait la présentation de son spectacle du soir, il s'est vu refuser toute prise de vue, à la demande même de l'artiste ! Si c'est ça la liberté de la presse... allez Paul tu vas te consoler avec Chico et ses gipsy... Comment ca, c'est pas pareil ?

Et la nouvelle reine de Cornouaille 2005 est ...
17/07/2005 à 18h38

Vous l'attendiez, et bien voilà ! Après délibération, c'est Anne-Cécile Jézéquel du Cercle de Plougastel-Daoulas qui a été élue Reine de Cornouaille 2005, avec deux dauphines
1ère dauphine: Albane Duigou du Cercle de Spézet
2è dauphine: Tiphaine Soyer du cercle du Moulin Vert

Félicitation à toutes les trois!

Patrick a la cheville qui enfle!
17/07/2005 à 15h38

Fort d'avoir évité tous les pièges, les coins et les recoins du Festival, durant
la nuit d'ouverture du Festival au Pavillon, Patrick Saille, le déjà très connu secrétaire général du Festival, s'était présenté de bonne heure au défilé des guises (vers 11h00). Mais, en fin de matinée, agressé par un trottoir dont il ignorait jusqu'à l'existence, il est tombé sur l'asphalte, se faisant une entorse légère à la cheville ! Mais rien de grave. Le temps pour nos amis de la Croix-Rouge de lui faire un strap et çà repart pour la soirée...
Qui a dit que le festival était un long fleuve tranquille! Courage Patrick, Plus que 9 jours à tenir!... et c'est que le début!

2005 : un festival à l'heure "Européade"
16/12/2004 à 15h35

L'année 2004 n'est pas encore terminée, mais déjà tous les regards se tournent vers 2005. En effet, fin juin le bureau du festival a été sollicité pour organiser en juillet prochain l'Européade, immense manifestation regroupant près de 4.000 artistes de 130 groupes venus de tous les pays d'Europe. Un pari fou... mais à Breton rien d'impossible !

Ainsi, le Festival de Cornouaille organisera en 2005 la 42ème édition de l'Européade, dans le cadre de sa manifestation (16-24 juillet 2005) du 20 au 24 juillet à Quimper. L'Européade est le plus grand rendez-vous européen de l'art populaire et de culture traditionnelle qui se déroule chaque année dans un des pays européens. Cette manifestation internationale existe depuis 1964 et a été précédemment accueillie par des villes comme Anvers, Annecy, Vienne, Turin, Valence, Rennes, Munich ou encore Riga en 2004.

Une Européade ressemble à un forum international où l'idée principale est de cimenter l'amitié et la coopération culturelle entre les peuples, en popularisant des aspects différents de l'art populaire. Les caractères et la diversité du patrimoine culturel et traditionnel des régions européennes sont source d'enrichissement et de compréhension mutuelle, apport essentiel à l'établissement d'une "communauté européenne". Le Comité international de l'Européade est une organisation non-gouvernementale au sein de laquelle des représentants de toute l'Europe se retrouvent et participent. Actuellement, il y a 38 membres dans le comité présidé par Bruno Peeters.

Bien sûr, la mise en place d'une telle manifestation au cour du Festival de Cornouaille nécessitera de lourds moyens logistiques. Avec le soutien de la municipalité, le festival devra investir ou réinvestir différents lieux, du centre-ville historique aux autres quartiers de Quimper. De nombreuses animations et attractions s'ajouteront donc au programme du festival, pourtant déjà bien chargé : une cérémonie-spectacle d'ouverture dans le stade de Penvillers, des concerts de musique et de chant, un grand Bal de l'Europe, un grand défilé avec tous les participants dans les rues de Quimper, des représentations dans les rues et sur les places, une cérémonie de clôture dans le stade, un Village Européade, forum permanent destiné aux villes et aux groupes présentant des stands, etc.

Un projet gigantesque sur lequel travaillent déjà les différents acteurs du festival depuis plusieurs mois. Une chose est sûre : les vacances seront courtes mais le jeu en vaut la chandelle !

Nicolas Gonidec